HEDONISME

Un refuge pas comme les autres : la Coloc d’AVA (Agir pour la Vie Animale)

refuge AVA

Aujourd’hui la rédaction met un coup de projecteur sur un nouveau modèle de refuge pour animaux, unique en France, qui est encore expérimental : la Coloc d’AVA.

Une colocation intergénérationnelle et inter-espèces

Niché à Rouvray-Catillon (Seine- Maritime), tout près de Forges-les-Eaux, le refuge permet aux humains et aux animaux de vivre et vieillir ensemble harmonieusement.

Ouverture en septembre 2022

36 ans après l’ouverture de son premier refuge à Cuy-Saint-Fiacre (Seine- Maritime) abritant actuellement plus de 500 animaux, l’association AVA inaugure son deuxième sanctuaire : La Coloc d’Ava.

Une arche de Noé

AVA

Tous les animaux (chats, chiens, animaux de ferme) ont une histoire commune : ils ont échappé à l’euthanasie ou à l’abattoir.

Leur offrir une nouvelle vie, une maison pour le restant de leurs jours… dans un lieu pensé pour leur bien-être est l’ADN-même de l’association AVA.

Un véritable sanctuaire jusqu’à la fin de leur vie

AVA

Ici aux Sablons, il n’y a aucune cage, aucun box, ni aucune forme d’enfermement. Dans un domaine verdoyant (de plus de 3 hectares), tous les animaux vivent ensemble, en liberté. Le refuge est même équipé d’une piscine couverte et chauffée pour permettre aux chiens de nager. Les animaux peuvent séjourner jusqu’à la fin de leur vie s’ils ne trouvent pas d’adoptants.

Ainsi, pour la première fois en France, ce refuge propose un modèle d’accueil inédit destiné à la fois aux animaux vulnérables et aux personnes âgées.

Un premier bénéficiaire humain

Maxime Légier,en est le premier bénéficiaire. Et c’est un juste retour des choses puisqu’il n’est autre que le fondateur historique du premier refuge AVA (1986).  Celui-ci a été repris par le Dr vétérinaire Thierry Bedossa en 2003.

A long terme, d’autres personnes âgées pourraient le rejoindre et y résider, tout comme d’autres animaux. Mais aussi des personnes éco- volontaires.AVA

« La seule condition sera la bonne entente entre les individus et la co-optation par les résidents, humains comme non-humains. Mon objectif est de trouver une autre voie pour permettre à ceux qui le souhaitent de continuer à bien vivre et à bien vieillir avec les animaux qu’ils aiment. Thierry Bedossa

AVA

Comment aider AVA ?

AVA

Agir pour la Vie Animale est une association loi 1901. Elle est présidée depuis près de 20 ans par Thierry Bedossa, docteur vétérinaire engagé. Le but de l’association est de venir en aide à des animaux devenus indésirables (en raison de leur âge, de leur handicap, ou de leur comportement). AVA a sauvé la vie de plusieurs milliers d’animaux de compagnie, de ferme et de loisir. Ils étaient tous condamnés à l’euthanasie ou à l’abattoir.

AVA les a recueillis au sein de son refuge implanté en Normandie, dans un domaine de 75 hectares;  la priorité est donnée à leur bien-être, jusqu’à la fin de leur vie. Plus de 500 animaux (chiens, chats, équidés, bovins et cervidés) y résident actuellement. AVA s’engage pour une meilleure compréhension de l’animal et une meilleure relation homme-animal.

Corinne Sadaune, 16 août 2022

Vous pourriez aussi aimer...

Nous sommes désolés mais nous utilisons des cookies. Vous nous excusez ? PS: Hautes Exigences #5 2022-23 est sorti sur lmdl.luxury-touch.com